Description du projet

Les Grottes de Régulus

Les grottes de Régulus sont situées dans la commune de Meschers-sur-Gironde, à une dizaine de kilomètres de Royan, en Charente-Maritime. Tout comme les grottes de Matata toutes proches, elles constituent un site touristique ouvert à la visite une partie de l’année.

Les grottes de Régulus constituent un ensemble d’habitations troglodytiques aménagées dans des cavités naturelles au cours des siècles. Des cavités naturelles, issues de phénomènes de dissolution habituels dans le calcaire, et agrandies au fil des siècles par l’homme, ont servi pendant des siècles d’habitat ou de refuge. Des hommes préhistoriques y ont vécu; plus tard, des miséreux s’y sont constitué un logis.

Au viiie siècle, les Sarrasins ont creusé, d’après la tradition, des silos dans les terrasses, encore visibles et qui servirent plus tard à cacher le sel de la contrebande afin de ne pas payer l’impôt de la gabelle.

Plus tard encore, au temps des Guerres de Religion, les protestants se réunissaient dans ces grottes pour y célébrer leur culte. La tradition en a fait également un repaire de pirates et de détrousseurs d’épaves : l’histoire a ainsi retenu le nom d’un certain « Cadet », qui, toujours selon la tradition, guidait les navires sur les récifs à l’aide d’une lanterne accrochée aux cornes d’un bélier promené sur le rivage, induisant les marins en erreur, et causant leur naufrage.

Aux xixe et xxe siècles, alors que la commune est bouleversée par la grande vogue des bains de mer, les grottes sont soit des logements privés (la dernière habitante, Marie Guichard, est décédée en 1923), soit des « guinguettes » où l’ont vient se délasser après le bain. Certaines sont transformées en résidences secondaires par de riches bourgeois (famille Hennessy, célèbres producteurs de cognac, par exemple…).