Description du projet

Pons, la première capitale du peuple Santon

Pons possède une histoire particulièrement riche et une origine fort ancienne, qui en fait une des plus anciennes cités du département. Sa fondation est ainsi antérieure à celle de Saintes, Saint-Jean d’Angély, Saujon ou encore Marennes, toutes des villes de Saintonge, d’origine romaine — et non celte (santonne), alors que la majorité des villes de l’Aunis comme Châtelaillon-Plage, La Rochelle, Surgères sont d’origine médiévale.

Les origines lointaines de Pons remontent à l’aube de la période de la Protohistoire où le site de roche sous abri en bordure de la vallée de la Soute a favorisé la sédentarisation des premiers habitants.

Mais ce n’est véritablement qu’à la période préromaine que Pons va jouer un rôle important du fait de l’implantation du peuple celte des Santons vers le milieu du Ier millénaire av. J.-C. où le promontoire rocheux de la cité primitive va abriter ce qui deviendra l’oppidum de Pons.

Pendant la période des Santons de l’indépendance, Pons devient rapidement un centre actif d’artisanat et de commerce et développe ses échanges avec les Romains.

Pons pendant la période gallo-romaine

Lorsque les Santons se sont soumis aux armées de Jules César en 52 av. J.-C., les Romains ont occupé manu militari l’oppidum de Pons et l’ont transformé en castrum. Ils firent également construire une cité typiquement romaine et firent de Pons un important carrefour routier.

Cependant, l’abandon du castrum après la seconde moitié du ier siècle de l’ère chrétienne sonna le glas de la cité gallo-romaine qui, dans le courant du iiie siècle, connut un incendie dévastateur lors de l’invasion des Alamans.

Après une reconstruction à la hâte, elle connut une courte période de paix narrée par le poète Ausone mais avec le ve siècle surgissent de nouvelles invasions barbares encore plus destructrices, en particulier celles commises par les Vandales à l’automne 408 où la ville disparaît pendant de longs siècles.

 

Cependant, le réveil de la petite cité aura lieu au début du Moyen Âge grâce à l’essor du christianisme en Saintonge.